Rechercher

L’été, période propice aux îlots de chaleur urbains

Mis à jour : juil. 9


Le terme îlot de chaleur urbain (ICU) caractérise un secteur urbanisé où les températures de l’air et des surfaces sont supérieures à celles de la périphérie rurale. Les ICU ne sont ni une cause, ni une conséquence du changement climatique, en revanche, ils en aggravent les effets. L’ augmentation des températures générales qu’accompagnera le changement climatique, rendra donc l’ICU encore plus intense dans les territoires où cela se produit, notamment les villes, les agglomérations et les métropoles.


Ainsi, les îlots de chaleur urbains ont dorénavant une place centrale dans les problématiques urbaines actuelles d’adaptation aux changements climatiques et dans le but d’anticiper l’amplification du phénomène dans le futur.

Les températures actuelles montrent que les normes en 2050 – 2080, ressembleraient à l’été caniculaire exceptionnel que nous avons connu en 2003. L’été 2019 nous à d’ailleurs fait une petite piqûre de rappel.


De plus en plus de collectivités et de territoires se lancent dans l’étude des Îlots de chaleur et de fraîcheur urbains. Nous les aidons à les caractériser et à les réduire au travers de différentes prestations :



Ces différents territoires aux enjeux communs, connaissent donc tous des épisodes de canicules et ont cette volonté de caractériser et de réduire les îlots de chaleur urbains.

En collaboration avec E6, nous les accompagnons dans cette démarche et adaptons notre savoir faire à chaque territoires différents.



Ville de Nanterre :

Malgré un territoire contrasté et un aspect urbain très marqué, Nanterre évolue et lutte depuis plusieurs années pour proposer de plus en plus d’espaces verts à ses habitants. Cependant, après un été 2019 caniculaire, la ville décide de réduire ses îlots de chaleur urbains.




Ce que nous réalisons







Ville de Bayonne :

Bayonne, tout comme Nanterre est soumise au ICU. Cependant elle bénéficie d’un contexte géographique entre montagnes et océan ce qui la préserve généralement des pics de températures. Un différentiel certain de température entre le cœur de ville et sa périphérie ou entre certaines zones et quartier du territoire reste donc à noter.



Ce que nous réalisons





Ville de Valence :

Nous avons accompagné la ville de Valence dans la caractérisations de ses îlots de chaleur urbains, mais pas que ...

En effet, après un hiver assez rude, qui a touché prés de 2000 arbres, la commune à lancé un "plan arbre".

Son but :replanter pas moins de 7 000 arbres afin de remplacer les sujets abattus après l'hiver, mais également développer un maillage entre les différentes trames vertes et bleues de la ville afin de favoriser les services écosystémiques dont les bienfaits sur la biodiversité.


En collaborations avec E6 nous avons été choisi pour mettre en place ce "plan arbre". Nous en profiterons donc pour déployer la démarche "Arbre en ville" que nous avons développé et dont la version 3 est sortie au printemps.



Ce que nous réalisons




Principauté de Monaco :

Après avoir accompagné en 2019 la Principauté de Monaco dans le déploiement de la démarche arbre en ville ainsi que dans la cartographie de ses îlots de chaleur urbains, La ville nous renouvelle sa confiance. Nous allons mener une campagne de mesure à l’échelle de son territoire.


Ce que nous réalisons



Projet Vision :

Projet vision : deuxième année, deuxième projet.

Ce projet a pour vocation d’optimiser les solutions de rafraîchissement dans l’espace urbain de la place François Mitterrand à Cenon dans un contexte général de changement climatique.


Il est financé par l’Agence de l’Eau Adour Garonne et porté conjointement par le LyRE-SUEZ, les Bureaux d’Étude E6-consulting et Atelier Paysages et également par Bordeaux Métropole.

Une des réalisations concrètes de ce projet consiste à étudier le pouvoir rafraîchissant d’une installation de mobilier urbain.


Ce que nous réalisons


Photos du projet :



Val de Garonne :


Situé sur l’axe Bordeaux-Toulouse et organisé autour des communes de communes de Marmande et Tonneins, le territoire Val de Garonne a connu un développement pavillonnaire conduisant à une certaine minéralisation des espaces agricoles et naturels. Territoire engagé, l’agglomération a construit un Plan Climat Air Energie Territorial

(PCAET) ainsi qu’un Contrat de Transition Écologique.

Les citoyens du Val de Garonne ont montré leur fort attachement à la réduction des espaces minéralisés au profit d’espaces végétalisés lors de la consultation publique

menées en 2019 dans le cadre du Programme « Action Cœur de Ville ».


Dans le cadre d’un Plan de Végétalisation visant à préserver et rétablir la nature en ville

en y intégrant les dimensions sociales, écologiques, environnementales, techniques et paysagères nous réaliserons l’étude des îlots de chaleur urbain. Cela permettra d'identifier les zones où se révèlent les îlots de chaleur urbains et cibler les zones où il conviendrait d’agir prioritairement. Cette étude se déploie à une double échelle : celle de l’agglomération de Val de Garonne mais aussi celle des centre villes et centres bourgs du territoire.


Ce que nous réalisons




35 vues

CONTACTEZ

NOUS

RETROUVEZ 

NOUS

DES

QUESTIONS ?

06 77 45 31 67

 contact@atelier-paysages.fr

Lundi - Vendredi : 8h30 - 18h

200 rue Marie Curie

33127 Saint-Jean-d'Illac 

(prés de Bordeaux) 

 

Copyright 2019 ©  Atelier Colin et Poli Paysages - Mentions légales - Politique de confidentialité 

  • Facebook Social Icône
  • LinkedIn Social Icône
  • Instagram
  • Houzz sociale Icône